Concevoir, Produire, Manager, Communiquer...

Innovation

Un levier de développement efficace qu'il faut maîtriser pour se différencier !

Management de l'innovation
Protection de l'innovation
Rencontres de l'Innovation
INDUSTRIE 4.0 : USINE DU FUTUR

Innover est devenu un enjeu de premier ordre pour bon nombre d'entreprises, quel que soit leur secteur d'activité ou leur taille. Mais l'innovation, contrairement à certaines idées reçues, peut aller bien au-delà du pur aspect technologique des choses...

Par définition, innover c'est "provoquer un changement en introduisant volontairement quelque chose de nouveau dans une technique, une organisation etc"... Cette première approche suffit à prendre conscience que l'innovation peut venir se nicher dans tous les grands domaines de l'entreprise : technique bien-sûr, mais aussi R&D, procédé de fabrication, logistique, commercial, communication, management etc. Toutefois, il faut savoir mesure garder en la matière, et l'innovation n'est pas forcément synonyme de révolution ou de remise en cause totale de l'entreprise. A chaque entreprise, sa façon d'innover…

Comment accroître sa capacité à innover ?

Pour accroitre son potentiel d’innovation en PME, il est essentiel de disposer de méthodologies et de stratégies spécifiques. De plus, l’innovation n’est pas le seul fait de la technologie ; une entreprise peut innover par ses méthodes de gestion, son marketing, son modèle économique ou bien encore par les nouveaux services qu’elle développe.

Face à ce constat, le réseau des CCI de Bourgogne déploie Innov’Scan®, un outil ludique qui balaye toutes les facettes de l’innovation pour rendre les entreprises plus compétitives.

Innov’Scan s’utilise sur tablette (version Androïd) ou sur PC (version Windows). Il est conforme à la norme CEN/TS 16555-1 Management de l’Innovation. Innov’Scan s'adresse plus particulièrement aux dirigeants d’entreprise et peut être utilisé seul au bureau, chez soi ou en déplacement, lors d’un entretien avec un conseiller CCI ou en petit groupe dans l’entreprise.

 

PRESTATION "MIEUX MANAGER L’INNOVATION" :

En 2015 nous vous proposons un accompagnement inédit et personnalisé autour du Management de l’Innovation et de l’application Innov’Scan !

  • Une priorisation des leviers d’action grâce à l’application Innov’Scan
  • Des conseils et un accompagnement  de 3 à 4 demi-journées sur 6 à 12 mois dans le cadre d’un plan de progrès argumenté s’appuyant sur des fiches action et un guide technique sur mesure.
  • Des résultats en conformité avec la nouvelle norme européenne « Système de Management de l’Innovation »

Une intervention d’une valeur de 3 500€ entièrement financée par la Commission Européenne et donc totalement gratuite pour les entreprises participantes.

A quoi ça sert ? Comment ça fonctionne ?

La protection de l'innovation est un sujet important pour les entreprises innovantes et souvent capital pour leur développement. Dans ce contexte de forte croissance de l'innovation et de concurrence féroce, il existe plusieurs solutions pour protéger vos innovations :

  • Le brevet, qui constitue un titre de propriété, a une durée d'exploitation limitée à 20 ans. Il ne peut être utilisé uniquement pour protéger une solution technique à un problème donné.
  • L'enveloppe Soleau, elle permet de dater de façon certaine une idée et de s'identifier comme en étant l'auteur. Solution peu coûteuse, l'enveloppe Soleau ne confère cependant par de titre de propriété.
  • Une marque ou un modèle est un mot, logo, slogan ou dessin permettant de distinguer ses produits ou services de ceux des concurrents. Il doit pouvoir se représenter graphiquement et est indéfiniment renouvelable tous les 10 ans. 

Vous pouvez découvrir tous les détails de ces solutions en matière de protection de l'innovation directement sur le site de l'INPI.

Services et prestations

La CCI Bourgogne, par le biais de son service ARIST, propose des services et des prestations de Propriété Industrielle, en particulier dans le domaine des brevets.

Les compétences reconnues de l’ARIST dans le domaine de la Propriété Industrielle sont mises au service des entreprises de la région, par du conseil adapté.

Les services proposés concernent notamment les recherches d’antériorités de brevets et de dessins et modèles. 
Ces recherches sont à initier avant tout développement conséquent des technologies ou procédés, ceci afin d’assurer une liberté d’exploitation et/ou une protection adéquate. Cette prestation est entièrement financée dans le cadre du Conseil Expert PPCI par Bourgogne Innovation.

L’ARIST propose également une surveillance des brevets publiés dans des domaines précis, ou par la concurrence, avec des méthodologies et des outils de traitement de l’information adaptés aux besoins propres de chaque entreprise.

Enfin, une analyse de la situation générale de l’entreprise par rapport aux enjeux de la Propriété Industrielle est proposée sous la forme d’un "Pré diagnostic" financé par l’Institut National de la Propriété Industrielle (INPI). La finalité de cette intervention est d’effectuer un balayage des besoins en matière de Propriété Industrielle et de donner une vision prospective des atouts compétitifs qui peuvent être générés par la Propriété Industrielle. 
Le "pré-diagnostic" permet de fournir des pistes d’action et d’identifier les ressources et outils pour leur mise en œuvre.

La CCI de la Nièvre vous propose, en partenariat avec la filiale de valorisation de la recherche de l'Université de Bourgogne : Welience, des réunions d'approfondissement sur certaines compétences technologiques appliquées à l'Industrie et présentées par un expert bourguignon.

Pour accéder à l'agenda, cliquez ici

Après la mécanisation, l'industrialisation et l'automatisation, l'industrie vit maintenant sa 4ème révolution...

 

…une 4ème révolution, qui se caractérise par la mise en œuvre des technologies numériques, et notamment celles mettant en valeur les données dans un monde interconnecté.

L’Usine du Futur agrège donc tout un ensemble de technologies dont la matière première est La Donnée : les informations sont captées et numérisées par les objets connectés, stockées dans le Cloud Computing sur des infrastructures Big Data, protégées par des outils de cybersécurité, analysées et transformées en prédiction et recommandations par les algorithmes de Machine Learning. Cette matière est rendue facilement exploitable grâce aux interfaces en réalité augmentée.

L’Usine du Futur devient ainsi une usine numérique qui doit évoluer très vite, aussi vite que le secteur du numérique le permet, afin de rester compétitive et profitable à l’issue de cette nouvelle révolution industrielle.

Le 18 mai 2015, le Ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique de l’époque dévoilait le plan « Industrie du Futur », dont l’ambition était donc de forger une industrie française plus connectée, plus compétitive, plus réactive aux besoins des clients, et également plus respectueuse de son environnement et des salariés. Outre la modernisation de l’outil de production, il s’agit également d’accompagner toutes les entreprises dans la transformation de leurs modèles d’affaires, de leurs organisations, de leurs modes de conception et aussi de commercialisation, dans un monde où les technologies numériques sont désormais omniprésentes.

Le projet s’articule autour de 5 piliers :

  • Le développement d'une offre technologique, autour notamment de la fabrication addictive, des objets connectés, de la réalité augmentée...
  • L'accompagnement des entreprises, dans l'évaluation et l'accroissement de leur niveau de maturité, par le biais d'actions de sensibilisation, de diagnostics, d'interventions d'experts ou encore de soutiens financiers,
  • La formation des salariés, formations initiales et continues,
  • La promotion de l'Industrie du Futur, notamment par le biais des "projets vitrines", aujourd'hui au nombre de 22 en France,
  • Le renforcement de la coopération européenne et internationale.

La gouvernance de ce projet repose directement sur les industriels, organisés au sein d’une Alliance pour l’Industrie du Futur, qui réunit les principaux acteurs de l’industrie et du numérique (GFI, FIM, Syntec Numérique, AFDEL, Symop, Gimélec, UIMM), les acteurs de la recherche (CEA, CETIM), et la formation (Arts et Métiers ParisTech, Institut Mines-Télécom).

Le réseau des CCI de France, qui avait bien évidemment toute légitimité à en faire partie, est également membre de cette Alliance pour l’Industrie du Futur depuis l’an dernier.

Nos CCI sont fortes d’expertises et d’actions dans les domaines de la transition écologique, de la transition numérique et de l’accompagnement stratégique.

Les CCI de Bourgogne Franche-Comté, et la CCI Nièvre, sont donc engagées dans la mise en œuvre d’un programme d’appui « Industrie du Futur », qui revêtira plusieurs composantes :

  • Un accompagnement "Scan Industrie du Futur" visant d'une part à mesurer le niveau de maturité des entreprises au regard de l'intégration des technologies numériques, et d'autre part à travailler avec elles sur des programmes d'actions spécifiques,
  • Un accompagnement sur cette montée en maturité attendue, au travers de la mise en relation des entreprises avec un panel d'"offreurs de solutions technologiques" régionaux ou nationaux.

Le déploiement de ce programme se fera dans le cadre de la mise en œuvre opérationnelle du Schéma Sectoriel Régional « Appui aux Entreprises » qui vient d’être adopté par l’ensemble de nos CCI de Bourgogne Franche-Comté.

 

Mais au fait, vous-même, parlez-vous "INDUSTRIE 4.0" ?

En complément